اهل السهوب

ce forum parrainé par l'association pour la protection et l'amélioration de l'environnement de MECHERIA est destiné à recevoir toutes les informations, suggestions, réflexions, remarques et idées sur l'environnement dans les zones arides


    Le Jour ardent aux rides prématurées

    Partagez
    avatar
    ahmedkhettaoui

    Messages : 25
    Points : 70
    Réputation : 0
    Date d'inscription : 06/06/2010

    Le Jour ardent aux rides prématurées

    Message par ahmedkhettaoui le Dim 11 Juil - 10:09

    Le Jour ardent aux rides prématurées

    Il fut un temps seul le vent souffle Seule la voix perçante régna, laissa sa régence, ses séquelles. Fatima rejeta catégoriquement l’imperfection du monde, la flatterie des yeux perçants vifs et brillants. Des voix (rituelles) vinrent de loin, de près. - Tais –toi, tu n’es qu’une négresse ! - Fatma gagna l’endroit d’où vint cette (scintillation), ces voix (sous) un jour ardent aux rides prématurées, pénétra tantôt ma sphère, tantôt sa trappe. - Comme une nonne dans une maison vétuste, paraissait aux passants .Chanta « Kassamène »et s’envola, imita ma prose, mes narrations, mes énigmes. ; Pierre Corneille protesta l’acte, cria à haute voix : ; -Bravo Fatma pour cet acte inaccoutumé ! tu mérites une gratification, n’est ce pas ma chère femme vertueuse ?! .a ; -Merci , Monsieur Corneille , tu mérites toi aussi d’être gratifié pour ce geste pérputuel .Pardonnez –moi de transmettre mes vœux ,mon émotion aux intrus , et surtout ma satire dédiée à Maupassant , Molière , Voltaire , Hugo , Balzac , La Fontaine, Baudelaire qui relèvent souvent mon ( DROIT) passif !!!. ; -Tais toi espèce d’une serveuse ! répondit sèchement une voix lointaine : « ce que tu viens de citer ce n’est qu’une jacasserie, ce n’est qu’une jactance, espèce d’une négrillonne. ; -C’est un jalonnement ! répondit Fatma avec indulgence à cette « incursion » effrayante , haineuse , Hautement je confirme que c’est une hantise qui t’habite comme un hameau hanté , ce n’est guère une jactance ou haine comme tu penses , crois moi , je ne nargue pas « Mon Petit « . ?!!. ; Oh .Fatma, arrête tes dires impures, sinon …? ; -Pourquoi ne pas dire : »imprévoyantes « Mr Corneille ? ; -Sois sage, tu me sembles inclémente, n’est ce pas ma « Petite » Fatma ?! .c’est une inculpation envers moi .Tu ne vois pas que je ne suis qu’un simple et modeste écrivain, sage comme toi ?! . ; -Donc qui m’a incité à crier à haute voix ?! . ; -Peut être ce sont tes sentiments « imprenables » ?! ; -C’est l’impureté des gens qui m’a offert ce cadeau de fin d’année. ; -A l’occasion du nouvel An, Fatma ?! . ; -Peut – être Mr Corneille, l’indulgent. • ** *** *** • L’indulgence régna aux alentours du jour aux rides prématurées .Une incursion régna aussi, inculpa tout le monde, sauf les habitants de mon taudis et de mes jours ténébreux. • -C’est une tergiversation Fatma, dit Monsieur Corneille • -Tergiverser qui ? toi ? oh tu exagères Mr Corneille ! • -Donc c’est quoi ? • -c’est un testament à ma manière Mr le « téméraire « • -Témérité ! .Tu m’énerves ! Fatma. • -Tu peux l’appeler : tison venant d’une « tapie »de tartufes. • -je le nomme « Témérité » tout court ! • ** *** *** • Un unique vent souffle, un « courroux » tendancieux tisonne mon destin dans un jour aux rides prématurées. • Fatma tordait le couscous .Du tout bohu un peu partout aux alentours d’un jour torride .Un torrent vint de loin, en sa main une touffe d’air ,d’herbe et de testaments ?! … • -c’est quoi ? cria une deuxième fois Corneille avec morosité ??!! • -c’est une tracasserie ! c’est un trépas Mr Corneille , répondit Fatma . • - Arrete tes plaisanteries , tes menaces , tes moqueries !. • *** ***, *** • En un tournemain , une tourtourelle lança un « youyou » plein de tendresse : « ce n’est qu’une « trépidation « venant du coin du jour « . • Un toqué confirme l’information . • Mon intuition s’évoqua : » c’est l’émotion du poète du village « murmura Fatma en roulant le couscous « Semghounien ». • -C’est vrai , ajouta Corneille lyriquement , mais reste toujours l’imperfection du monde intrus : » une satire à mon avis « • Pourquoi ne pas dire :c’est une narration ?! . • -Non c’est une « nymphe » ,le héros de mes contes . • Fatma avait mis des années à apprendre la valeur du déstin , du chagrin « muet » .Il suffisait d’ouvrir en grand la bouche pour atteindre le « seuil « des valeurs dirigées par un « simple » homme d’élite ou de lettres !. • Un lourd éspoir , épieux passa ! , un pale sourire aussi , savoura sa salive .Intrépidement bougea le bout de ses lèvres .Elle avait réussi à flatter son courage , ses pensées ,et d’écouter les narrations d’un écrivain , ou de chanter « Kassamène » . • *** *** *** • Fais fonctionner ta cervelle Fatma , dit le jour ardant aux rides prématurées .Moi aussi j’ai le plein « DROIT » de rejeter catégoriquement tes accusations. • Un silence régna ! • -Qui est coupable donc ? répondit Fatma . • -Ni moi, ni toi , ni Corneille et ses amis et confrères , c’est le monde des intrus : devine… • -A quoi bon donc de se donner la peine de changer tout un système compliqué , pourri ?!. • -La seule réponse revient à la simplicité ?! n’est ce pas Fatma, ?.Prends les passants à témoin .Bonne année !. • Corneille posa le livre qu’il tenait à sa main ( posa le Cid), et me dit : »Fatma sors de ma sphère qui n’est pas du tout belliqueuse …sors sinon … ?! En balbutiant, bégayant , bavant : • « Tu parles sérieusement, sincèrement, demandai-je tout en sachant bien fort que ce n’est pas une plaisanterie , mais cela me permettra de « coller » mes soupçons , mes « taudis » face à la réalité et que j’étais certaine que mes craintes et mon esprit belligérant n’étaient que des ombres et ruines dans un jour ardant aux rides prématurées. o Ahmed Khettaoui

      La date/heure actuelle est Lun 16 Juil - 4:28